vendredi 10 octobre 2014

Déménagement

Suite à un problème technique, le blog "ancienne signalisation" est hors service.

Retrouvez mes photos de signalisation à cette adresse :

mercredi 12 mars 2014

Les panneaux lumineux des passages piétons de Paris

Comme bien d'autres communes, la ville de Paris a adopté des panneaux lumineux dits "renforcés" afin d'accroitre la visibilité des passages piétons.
Ces caissons sont identiques aux panneaux permanents classiques, mais leur contour est équipé de sources lumineuses clignotantes afin de rompre le phénomène de banalisation de la signalisation qui fait que les usagers ne font plus attention aux panneaux qu'ils rencontrent.

Ces panneaux renforcés équipent le plus souvent des passages piétons se trouvant à proximité d'endroits fréquentés par des enfants : crèches, écoles, collèges...
Deux modèles ont été adoptés par la ville de Paris : le panneau A13a (endroit fréquenté par des enfants), et le panneau A13b (passage pour piétons).

En règle générale, ils fonctionnent périodiquement, aux horaires de sortie d'école par exemple. Pour ce faire, ils sont équipés d'une horloge ou sont déclenchés à distance.

La première génération de ces panneaux renforcés est constituée de caissons équipés de tubes fluorescents clignotants rouges et blancs. Tous ces caissons ont été remplacés aujourd'hui.

photos 2009
fabricant inconnu
 déposé


 photo 2010
fabricant inconnu
déposé


La deuxième génération de panneaux renforcés se compose de caissons plus plats équipés de diodes électroluminescentes (LED) rouges et jaunes. Les diodes s'allument selon plusieurs modes : clignotement, simple ou double flash.

fabricant inconnu
en place (2012)

photos 2009
fabricant inconnu
alu brut


La troisième et actuelle génération de panneaux renforcés est constituée de caissons équipés de diodes rouges et blanches. Les diodes blanches renforçant le pictogramme noire assurent une meilleure visibilité que les diodes jaunes précédemment utilisées.

 EL-SI
années 2010
laqués brun de Paris


 ARP Signal
années 2010
laqué brun de Paris

D'autres panneaux lumineux à diodes plus spécifiques peuvent être ponctuellement installés aux abords d'endroits particulièrement accidentogènes.

 panneau dynamique A13a
quai Valmy
fabricant inconnu


panneau à message variable
avec radar de détection de vitesse
école rue Buffon
EL-SI

dimanche 22 septembre 2013

La signalisation des ponts mobiles de Paris 1/2

Le long du canal St Martin, Paris compte deux ponts tournant, et un pont levant.
La signalisation de ces ponts entièrement automatisés a été remise aux normes dans les années 1970/1980, puis plus récemment, en 2011 et 2012.


• Les ponts tournants de la rue Dieu et de la Grange aux Belles

Dans les années 1960, ces deux ponts étaient équipés de feux lumineux du fabricant Saunier Duval et de barrières manuelles. 

Feux unicolores à lampes incandescentes
Saunier Duval Frisquet 
toujours en place


Dans les années 1970, les deux écluses de la rue Dieu et de la Grange aux Belles ont été équipés de feux unicolores rouges et verts du fabricant Théry Hindrick.
Dans la foulée, des panneaux avec l'inscription "pont en manoeuvre" ont été installés. L'inscription est réalisée en tube néon rouge, très en vogue dans les années 1970.

 groupe de feux Théry Hindrick en amont des écluses des deux ponts mobiles
déposés en 2011


 caissons avec inscriptions en tube néon
 déposés en 2011


Dans les années 1980, les feux à incandescence Théry Hindrick du pont de la grange aux belles sont remplacés par des caissons ronds type "Astron" du fabricant Silec équipés de tubes fluorescents dont la fiabilité est supérieure aux feux à lampes incandescentes.

déposés en 2011


 Enfin en 2011, la mairie de Paris a entamé un remplacement complet de tous les équipements de signalisation des ponts tournants du canal St Martin.
Des panneaux à message variable à LED ont remplacé les caissons avec les inscriptions en tube néon, tous les feux et les barrières ont été changées.

 PMV du fabricant allemand Siebert
mise en place en 2011

feux à LED Garbarini Vision

mercredi 20 février 2013

Les panneaux émaillés de Paris

Certes de moins en moins nombreux au fil des années, beaucoup de panneaux de police en lave émaillée restent encore présents dans Paris intramuros. Et pour cause, des panneaux émaillés ont été posés à Paris jusqu'au début des années 1990.
Petit tour d'horizon des plus beaux exemplaires.

Les panneaux de danger et d'obligation en lave émaillée sont les plus rares, et pour cause ils sont les plus importants en terme de sécurité.

toujours en place
non-daté
 
 toujours en place
fabricant n°15* - 1961
 
deux ensembles identiques
toujours en place
fabricant n°97* - 1980
 
 
Les panneaux d'interdiction sont plus nombreux, notamment ceux de stationnement.
 
 toujours en place
non-daté
 
  toujours en place
fabricant n°97* - 1986
 
   toujours en place
fabricant n°97* - 1990
 
 
Les panneaux d'indication, notamment ceux indiquant des parkings, restent les plus nombreux encore en place.
 
 toujours en place (Hotel Dieu)
postérieur à 1979
 
   toujours en place
fabricant n°56* - 1974
 
    toujours en place
fabricant n°97* - 1983

mardi 11 décembre 2012

Les caissons de police lumineux fluorescents

La tôle ou la lave émaillée c'est très bien, mais la nuit ça ne se voit pas. Pour remédier à ce problème, alors que le film rétroréflechissant n'en était qu'à ses balbutiements, les fabricants de signalisation routière ont mis au point des panneaux de police lumineux.

Le décor du panneau est apposé sur une face en plexiglas laissant traverser la lumière. Le caisson, en général en aluminium, renferme un tube fluorescent. Ces caissons lumineux étaient branchés sur l'alimentation de l'éclairage public et s'allumaient à la tombée de la nuit, en même temps que l'éclairage urbain.

On trouve tous les types de panneaux sous cette forme lumineuse, mais les plus répandus sont tout de même les panneaux indiquant un sens unique, ou le contournement d'un obstacle (flèche sur fond bleu).

Monaco
toujours en place
années 1960


Charleville-Mézières (08)
deux exemplaire identiques
toujours en place
SES - 1975


Charleville-Mézières (08)
deux exemplaires identiques
déposés
SES - années 1980


 Charleville-Mézières (08)
toujours en place
SES - 1976


Aulnay sous Bois (93) - photo N.Prud'hommes
toujours en place
SES - années 1970 



Aulnay sous Bois (93) - photo N.Prud'hommes
toujours en place
SES - années 198


 Charleville-Mézières (08)
deux exemplaires identiques
déposés
SES (commercialisés par Potey et cie) - début 1990

samedi 27 octobre 2012

Ancienne signalisation temporaire

La signalisation temporaire est beaucoup plus exposée aux agressions que la signalisation permanente. Son renouvellement est donc beaucoup plus fréquent et les exemplaires anciens encore en service sont très rares. Ils sont également très difficiles à identifier et à dater car même encore aujourd'hui, l'identification des panneaux de signalisation temporaire n'est pas systématique, ce qui était encore moins le cas avant.

La signalisation temporaire a également été réglementée beaucoup plus tard que la signalisation permanente.


Charleville-Mézières (08)
tôle peinte avec 3 ronds rétroréflechissants
non-daté


Charleville-Mézières (08)
tôle peinte
non-daté


 Charleville-Mézières (08)
tôle peinte
deux exemplaires identiques non-datés


Latour-Bas-Elne (66)
tôle peinte
non-daté


Les exemplaires de panneaux temporaires en lave émaillée sont les plus rares. Assez fragiles, ces derniers étaient souvent délaissés au profit de la tôle peinte, beaucoup plus résistantes aux agressions d'un chantier.


Charleville-Mézières (08)
lave émaillée
avec 4 disques rétroréflechissants


Reims (51)
Film rétroréflechissant sur lave émaillée
Support repliable d'origine
non-daté

mercredi 17 octobre 2012

Reims : l'ancien parking de l'usine VMC


La grande verrerie historique de Reims, VMC (Verreries Mécaniques Champenoises) a fermé ses portes en octobre 2009. L'usine est toujours en place, gardée par des vigiles, ainsi que le parking qui lui fait face, bariéré et interdit au public.
Témoins de la dynamique industrielle de ce secteur, d'anciens équipements de signalisation des années 1960 et 1970 sont encore en place, notamment grâce à la voie ferrée appartenant à la chambre de commerce et d'industrie qui passe devant cette usine (panneaux émaillés, alu et feux).




A en croire la datation des panneaux fixés sur les potences, les feux en aluminium du fabricant E.V.R. datent de 1978.

2 exemplaires identiques
film rétroréflechissant sur panneaux alu
toujours en place
SES - 1978


En entrant sur le parking le visiteur est confronté à cette plaque en acier avec une inscription peinte, visiblement du "fait maison" par l'usine. Sur le même mât un feu E.V.R. avec l'inscription "attention un train arrive" est toujours en place.



Sur le parking se trouvent encore, et certainement pour un bon moment tant que l'usine ne sera pas reprise, plusieurs panneaux émaillés datés entre 1969 et 1972.

lave émaillée
premier panneau non-daté
deuxième panneau : fabricant n°15 - 1969


lave émaillée
fabricant n°15 - 1971

lave émaillée
deux panneaux dos à dos
fabricant n°15 - 1972

lave émaillée
fabricant n°15 - 1972
panonceau en alu non-daté

dimanche 7 octobre 2012

Les panneaux directionnels émaillés de Paris

Avec ses 1954 panneaux directionnels, la ville de Paris comporte encore quelques exemplaires de panneaux en lave émaillée des années 1960/70.
Le premier constat est que l'ensemble de ces panneaux témoins de l'ancien Paris ont été sauvegardés de part leur fixation sur des mâts d'éclairage public.
Deuxième constat, ils indiquent tous ou presque des places importantes de Paris.

deux exemplaires identiques dos à dos
fabricant n°56 - 1966


fabricant n°56 - 1968


2 exemplaires
fabricant n°56 - 1968


 
non-datés


non-daté


Des panneaux de signalétique en lave émaillée jalonnent également Paris, aucun n'est daté mais ils sont probablement des années 1980. Des panneaux en lave émaillée ont été posés dans Paris jusqu'en 1990.

 non-daté

non-daté